INTERAMERICAS GATE, l’observatoire économique interportuaire du plateau des Guyanes à la Caraïbe

INTERAMERICAS GATE, l’observatoire économique interportuaire du plateau des Guyanes à la Caraïbe

 

Porté par le Conseil de Coordination Interportuaire Antilles-Guyane (CCIAG), INTERAMERICAS GATE, lancé en mai 2021 est un projet d’observatoire économique. Véritable outil de coopération interportuaire, il regroupe le Grand Port Maritime Maritime de Guyane, le Grand Port Maritime de Guadeloupe, le Grand Port Maritime de la Martinique, le Port Galisbay de Saint-Martin et la Caribbean Maritime University (à travers son département Digital Innovation and Advanced Manufacturing). Ce projet bénéficie d’un financement européen Interreg Caraibes.

La mise en place de cet observatoire économique vise plusieurs objectifs :

  • Améliorer la connaissance mutuelle des ports de la Grande Caraïbe et de la Guyane,
  • Faciliter la coopération interportuaire pour construire des réponses à des enjeux communs,
  • Favoriser à terme, le développement des échanges commerciaux et économiques entre les territoires de la zone.
  • Partager des informations fiabilisées entre les ports pour mieux se connaître, se comparer et s’améliorer,
  • Mutualiser des ressources de veille économique,
  • Évaluer le poids de l’économie maritime et portuaire du secteur

 

Si à terme, l’observatoire économique Antilles Guyane, INTERAMERICAS GATE permettra de disposer d’un outil d’aide à la décision stratégique sur des thématiques communes, aux fins d’optimiser la gouvernance interportuaire.

Cet observatoire va dans un 1er temps s’attacher aux priorités suivantes :

  • l’inventaire des lignes maritimes de la zone, l’agrégation statistique des ports, le suivi de l’évolution réglementaire, fiscale, douanière et sanitaire,
  • les études de marché croisières, conteneurs, vracs, cabotage, nouvelles filières,
  • les retombées socio-économiques, le coût du passage portuaire.

 

Les thèmes d’étude de l’observatoire seront également étendus à l’environnement, au climat, ainsi qu’aux opérations portuaires.

Bien entendu, une fois que l’observatoire aura atteint un certain degré de maturité, l’intégration d’autres ports de la Caraïbe, d’Amérique latine et d’Amérique centrale, sera recherchée pour en assurer le développement.