Karine LOSIO, Directrice d’Exploitation du GIE AREMA

Karine LOSIO, Directrice d’Exploitation du GIE AREMA

 

Bonjour, je me nomme Karine LOSIO. Après une Maitrise en droit du travail puis un Master 1 en Ressources Humaines, j’ai évolué sur des postes d’encadrement RH dans divers secteurs d’activité, tels que le secteur hospitalier, la grande distribution, le conseil, le service à la personne, le transport de fonds et la sûreté aéroportuaire. J’occupe actuellement le poste de Directrice d’Exploitation du GIE AREMA, filiale du groupe CMA-CGM Guadeloupe, dont le personnel est constitué principalement par des dockers.

 

  • Quel est votre quotidien et qu’appréciez-vous dans ce dernier en tant que femme dans le maritime ?

 

Mon quotidien est caractérisé par les différents volets inhérents à ma fonction.

En premier lieu l’aspect opérationnel, nécessitant de se rendre sur le terrain afin de mieux appréhender le quotidien ainsi que les difficultés auxquelles peuvent être confrontés nos collaborateurs. Il s’agit également de veiller au respect de la Réglementation et des process de sûreté, et de s’assurer de la fiabilité de nos équipements pour garantir la sécurité de nos équipes sur l’ensemble de la zone portuaire. Le secteur du maritime reste à tout moment un milieu potentiellement dangereux, d’où l’importance de rester veillatif et d’apporter rapidement des actions correctives si nécessaire.

En second lieu, la Direction d’une entreprise implique obligatoirement de définir et de tenir les objectifs fixés en termes de stratégie, de gestion et de satisfaction de nos clients. Ma fonction comprend donc également ce volet à ne pas négliger. Le quotidien est une déclinaison de ces objectifs.

En troisième lieu, le volet ressources humaines, à travers notamment le management et le dialogue social. Une entreprise, quelle qu’elle soit, ne peut fonctionner sans son capital humain. Chaque salarié, à travers sa part de responsabilité et la fonction qui lui incombent participe directement ou indirectement à la réussite de l’organisation à laquelle il appartient. De ce fait, un dialogue social serein ainsi qu’une approche humaine dans son management sont essentiels, à fortiori dans le milieu maritime où les conditions de travail demeurent rudes.

J’apprécie cette diversité dans mon métier. Pour autant, au quotidien c’est un travail d’équipe. J’œuvre avec l’appui de collaborateurs compétents et impliqués dans leur fonction.

 

  • Quel a été l’élément pivot ou le fait marquant de votre carrière ?

 

L’élément pivot de ma carrière a sans aucun doute été mon accès à la fonction de Directrice, qui a marqué un tournant décisif dans mon évolution professionnelle, à savoir passer d’un poste de gestion des ressources humaines à un poste de gestion opérationnelle. Il ne s’agit plus d’être un service support mais de piloter réellement une entité dans sa dimension technique, stratégique et bien entendu humaine.

 

  • Être une femme dans ce milieu majoritairement masculin, quel bilan dressez-vous ?

 

A mon sens, la mixité croissante que l’on peut observer au sein des entreprises, y compris celles historiquement à prédominance masculine comme le maritime, est un reflet de l’évolution de notre société. A titre d’exemple, si nous comptons aujourd’hui 7% de femmes dockers dans nos effectifs, cela tient à la fois aux avancées technologiques et au changement des mentalités.

En ce qui me concerne, je m’attache avant tout à relever le nouveau challenge qui m’est donné. Être une femme ne redéfinit pas les exigences liées à un poste ou à un secteur.

 

  • Quels conseils donneriez-vous à une femme qui s’oriente vers un des métiers du maritime ?

 

Le premier conseil : « Osez ! ». Le maritime est un secteur passionnant, les femmes qui ont une appétence pour ce dernier ne doivent pas s’auto-limiter dans leurs aspirations. Il leur appartient de faire valoir leurs compétences professionnelles et humaines.

En tant que femmes, nous avons souvent une approche différente des problématiques et de leur résolution. Aussi, le deuxième conseil que je pourrais donner serait : « Faites de vos différences une force et non pas une faiblesse ! ». La richesse et la réussite d’une entreprise tient aussi à sa mixité sous toutes ses formes et à son adaptabilité.