Nouvelles

Signature d’une convention avec l’association Synergîle pour la coordination et l’animation des initiatives d’Ecologie Industrielle et Territoriale

Ce jeudi 17 janvier,  le Grand Port Maritime de la Guadeloupe et l’association Synergîle ont signé une convention pour la coordination et l’animation des initiatives d’Ecologie Industrielle et Territoriale.

 

L’Écologie Industrielle et Territoriale (EIT) est un levier de l’Économie Circulaire à destination des entreprises et des collectivités qui vise à optimiser les flux de matières, d’énergies et de personnes sur un territoire donné via des synergies inter-entreprises.  Cette démarche volontaire a pour ambition :

  • de répondre aux problématiques environnementales ;
  • de faire émerger des synergies inter-entreprises, réalisables à court et moyen-terme, en vue d’économies globales et durables ;
  • de participer à la création d’activité et d’emplois ;
  • et d’accroître la compétitivité des entreprises et du territoire.

 

Les zones portuaires, un terreau propice

Depuis 2016 le GPMG a initié, au travers de son Conseil de Développement, une démarche d’écologie industrielle et territoriale sur la zone industrielle de Jarry. Celle-ci a permis d’identifier les opportunités de synergies réalisables à court et moyen-terme avec les entreprises situées sur l’espace portuaire. Les zones portuaires constituent un terreau propice à la réalisation de démarches d’écologie industrielle en raison de la concentration d’activités économiques génératrices et consommatrices importantes de flux de matières et d’énergies.

Coordonner et animer les initiatives sur l’ensemble du territoire

L’association Synergîle, créée en 2007 à l’initiative de la Région Guadeloupe, a pour but de contribuer à faire de la Guadeloupe un pôle d’excellence de recherche, de conception et de mise en œuvre des technologies. Elle met en place une nouvelle mission au sein de sa structure qui a pour objectif de coordonner et d’animer sur l’ensemble du territoire les initiatives EIT des acteurs économiques.

En intégrant la démarche Synergîle, le GPMG souhaite stimuler la mise en oeuvre opérationnelle des projets identifiés et prévenir les risques de dispersion sur un même territoire d’initiatives non coordonnées autour de l’écologie industrielle et territoriale. La participation du GPMG se traduit par un financement de 45 000 € sur trois ans, la mise à disposition de ressources humaines, et par l’intégration en tant que membre au comité de pilotage de la mission EIT de Synergîle.

 

De gauche à droite : Andrés MEZIERE (Président Synergîle), Patricia TRIPLET (Directrice Synergîle), Katie LANNEAU (Présidente Conseil de Développement Guadeloupe Port Caraïbes), Yves SALAÜN (Président du Directoire Guadeloupe Port Caraïbes), Sophie SAINT-CHARLES (Responsable Planification Stratégique Guadeloupe Port Caraïbes)